Sunday, December 5, 2010

LE PANETTONE, UN PAIN BÉNI !

IL PANETTONE ...



Les Italiens ont été les premiers Européens à connaître le sucre et pas seulement parce que Venise en était le principal importateur. Ils ont pratiqué très tôt la culture du « roseau niellé » que les Arabes avaient planté durant leur occupation des îles de la Méditerranée et notamment, de la Sicile.

Le Pandoro que l’on peut fabriquer partout, doit en fait, être de Vérone.

Cette capacité à faire renaître de leurs cendres de vieux gâteaux, nécessite bien souvent, une légende lointaine Pour la rendre crédible, il faut un nom de personnage célèbre, une date et un lieu prestigieux. Ces moyens entre les mains d’un bon industriel donnent une impulsion à la croissance des exportations du secteur de la pâtisserie. Il suffit pour s’en convaincre, d’énumérer les spécialités encore vivaces. En limitant notre propos à des produits proches du panettone de Milan, l’on peut citer en premier le Pand’oro di Verona ou pain d’or de Vérone, venant tout de suite après le panettone y compris à l’étranger, le pand’oro ou pain doré est quasiment aussi connu que le panettone dans la péninsule.



Pandoro coupé dans le sens de la longueur.

Il a été créé, il y’a une centaine d’année à Vérone, haut, en forme d’arbre de Noël, saupoudré de sucre vanillé, évoquant la neige ou encore mieux, le scintillement des étoiles. Son origine plus récente explique qu’il plaise aujourd’hui ou alors, ce serait que sa notoriété devint plus grande, quand les habitudes alimentaires passèrent aux pâtes plus légères. On le coupe généralement longitudinalement, mais si on le coupait dans le sens horizontal, on obtient pour chaque tranche une étoile ! On peut apprécier le pand'oro seul, mais on l’arrose bien souvent, de sauce au mascarpone, de chocolat fondu ou de crème fouettée et il s’entend avec le vin mousseux. On creuse parfois la surface du pain pour y incorporer une boule de crème glacée, de sabayon ou d'autres remplissages savoureux.



Le succès du panettone sert de modèle aux pâtissiers d’Italie.

Les visiteurs étrangers de la Renaissance rapportèrent d’Italie, le particularisme des mets sucrés servis dans les banquets où ils avaient été conviés. Certains parmi eux, ramenèrent de leur séjour là-bas, des savoirs-faire comme nous l’avons déjà dit, le plus notable étant, « la façon et maniere, de faire confitures de plusieurs sortes, tant en miel, que succre… » de Nostradamus. Henri III fut séduit par les petites figurines en sucre posées sur la table et il s’empressa d’en rapporter, afin que ses maîtres queux puissent les reproduire et en inventer d’autres. Ses successeurs, nous l’avons également vu, ont tous, participé à ce type d’importation. Au delà de leurs récits spécifiques, la péninsule italique a fini par avoir une image marquée par le plaisir de manger sucré.



Sfogliatelle napoletane

Les spécialités napolitaines mettent du temps pour accéder au monde.

Les Napolitains avaient été parmi les premiers Européens à employer des tomates comme nourriture et garniture des pâtes et de la pizza, mais il a fallu que la sauce devienne nationale, avant de toucher le reste de l’Europe. Nous évoquons la tomate uniquement à titre d’exemple, parce qu’en fait, ce qui nous intéresse ici, ce sont les mets sucrés. Prenons par exemple, une des spécialités sucrées très en vogue à Naples, la sfogliatella (pluriel sfogliatelle) faite à partir d'une pâte du type phyllo, façonnée en poche farcie de ricotta parfumée à l’orange ou de pâte d'amande avec pelure de citron confit. Produit frais, difficile à conserver et donc à expédier loin de l’unité de production. Les italo-américains de New York l’ont lancé[1] vers 1900, mais cette exportation invisible ne peut pas figurer dans les statistiques d’exportation de produits sucrés. Aucune comparaison possible donc, avec les chiffres des exportations du panettone de Milan. Ce n’est pas la même chose avec le Baba, ce gâteau délicat et sucré venu d’Autriche durant l’occupation du Royaume de Naples, naturalisé napolitain quand il troqua le rhum contre du Limoncello, « la liqueur typique de la péninsule de Sorrento ». Le baba s’exporte en bocaux, mais c’est marginal et il reste régional en attendant peut-être qu’un entrepreneur de la trempe d’un Angelo Motta, en fasse un produit mondial. Plusieurs gâteaux et pâtés en croûte, produits dans différentes villes de la Campania sont dans le même cas. La Pastiera entre autres, est un gâteau qui se consomme en période de Pâques en concurrence d’autres gâteaux mis peu de gens le connaissent au Nord de l’Italie et moins encore, à l’étranger.







L'histoire inédite d'un produit légendaire ...

Le nom même de panettone résume l'histoire de ce gâteau délicieux. Il vient de "pane" qui veut dire pain et de "tone" qui signifie Toni, autrement dit, le pain de Toni. En 1476, dans un village Italien, un boulanger du nom de Toni s'apprête à confectionner un gâteau. Une erreur de manipulation... et le "panettone" est né. En dégustant le panettone, tous les gourmands du 21ème siècle bénissent aujourd'hui la maladresse de ce génial boulanger Italien.

Le Panettone est une grosse brioche fourrée de raisins secs, et d'écorces de fruits confits. C'est le gâteau traditionnel des Italiens au moment de Noël.
Son aspect extérieur est en forme de dôme d'une hauteur d'environ 30 cm. Servi en tranches verticales, il est accompagné de breuvages chauds ou de vin doux.





Moscato Spumante

Goût :

Agréablement doux, 
caractéristique du cépage Moscato, 
avec des arômes de mûrs de pommes et de pêches. 

Alcool

7%

Suggestion d'accompagnement : 

Délicieux comme apéritif, déguster avec un brunch 
ou avec les desserts comme 
les flans, les tartes aux fruits et crème glacée. 
Vino dell'Amore, 
le "vin de l'amour», 
est le "toast" idéal 
pour accompagner les amis 
et ceux que vous aimez ...


PER VOI CHE PASSO DOPO PASSO MI SEGUITE CON TANTA PAZIENZA IN QUESTA AVVENTURA ...

PER VOI CHE SEITE SEMPRE DISPONIBILE, CHE MI STATE AD ASCOLTARE, CHE MI SAPETE CAPIRE, CHE ASCIUGHATE LE MIE LACRIME E CHE SOPRATTUTTO 
MI FATE TANTO SORRIDERE ... 

A VOI, CON CUI HO CONDIVISO TANTI MOMENTI DELLA MIA VITA E TANT'ALTRI ANCORA NE CONDIVIDERO', 
QUESTO PICCOLO SPAZIO PER DIRVI 
GRAZIE DI CUORE ...

SEITE GRANDE PERSONE DAVVERO E NON SOLO IN ALTEZZA!!!