Saturday, April 16, 2011

Scaloppine, Scampi e Castelgiocondo Brunello...



Frescobaldi Castelgiocondo Brunello di Montalcino 2005 

Sangiovese 

from Tuscany, Italy











Winemaker's notes:

Color: The eye is immediately drawn to its pronounced ruby red tonality, dense but vividly clear. 

Aromas: It exudes expansive, multi-layered aromas, ripe-fruit fragrances of dark cherry and dried plum melding into more pronounced, mineral essences of pencil lead and stone, while suggestions of tobacco leaf seem to bring a sense of balance and completeness. 

Taste: Pulpy fruit comes to the forefront, with tannins that are expressive but not invasive; they ably balance a nice vein of crisp acidity that makes the flavors sing. The long-lingering finale flaunts a rich mosaic of nuanced flavors.


Ami Facebook...



Vendredi soir un de nos fidèle client à choisi ce vin sec, corsé, boisé, intense, ferme aux arômes boisée, fruitée et épicée, pour accompagner un plat de «Scaloppine al Pepe Nero»
avec des langoustines à l'ail et des spaghettini aux fines herbes...


Queues de langoustines à ma façon...
"On peut aussi faire cette recette avec des grosses crevettes de style papillon."

Ingrédients :

20 queues de langoustines
1/2 lb de beurre mou
1 c. à table de persil frais haché
2 échalotes françaises hachées finement
2 gousses d'ail écrasées
1 c. à table de jus de citron
1/4 c. à thé de cognac ou brandy
2 c. à table de chapelure
Sel et poivre

Préchauffer le four à 400 ºF (200 ºC).

Préparer les queues de langoustines en coupant la carapace en deux sur la longueur. (Ne pas couper complètement la carapace pour pouvoir ouvrir la queue en papillon)

Mettre le beurre, le persil, les échalotes, l'ail, le jus de citron, le cognac et la chapelure dans un bol. Bien mélanger les ingrédients. Rectifier l'assaisonnement.

Étendre le beurre à l'ail sur la chair des queues de langoustines.

Faire cuire 6 à 8 minutes au four ou selon la grosseur.


C'est tout simplement les pensées d'un Ange perdu, 
ce qu'il cache tous les jours... 
ce qu'il voudrait dire par moment, 
mais qui n'arrive pas... 
Un Ange qui aide les gens pour oublier sa vie... 
qui vous confie aujourd'hui...


Je ne pourrai oublier...





Je n'oublierai sans doute jamais ce jour là, ce jour où la personne que je croyais mon amie et peut-être celle qui me comprenait le mieux m'a blessé alors que je ne l'aurais jamais cru capable de ça. Mal à l'aise et meurtrie je me suis résignée. Après tout je ne suis sans doute rien pour elle. Pourtant j'avais l'impression d'être vraiment quelqu'un d'important, en tout cas c'est ce qu'elle dit... mais son geste semble tout montrer le contraire. On dit que l'amour fait faire des choses idiotes, mais idiotes à quel point ? Je ne veux plus ressentir ça, et j'ai le sentiment qu'il faut que je me protège. Je suis sans doute de trop et si je dois disparaître de sa vie, je le ferai. Pas parce que je veux lui faire du mal mais parce que je ne veux plus me sentir comme un moins que rien, plus jamais. Après tout je me dis que ce ne sera pas bien dur pour elle vu ce qui c'est passé... « Je ferai tout ce que tu voudras, je serai là pour toi quand tu en aura besoin » mais non je ne crois pas. Il faudrait que tu saches que j'ai besoin de toi pour être là, et tu n'es jamais joignable. Et puis je crois que je n'ai rien envi de demander, je ne lui en veux même pas, j'ai juste le sentiment qu'un couteau c'est planté en moi, et que c'est elle qui l'a mis là. Qui pourrait pardonner un geste pareil d'une personne qu'on dit son amie ? Pas grand monde, mais je n'ai rien à pardonner j'ai juste mal, mal de la façon dont elle m'a traité. Peut-être qu'elle a juste changé... Mais moi je dois me protéger de cette souffrance, sinon je vais encore tomber, et c'est trop dur de tomber... Mais ça elle ne s'en rend surement pas compte, et sans doute qu'elle a bien profité de son temps sans se soucier du mal que je ressentais. Mais peut importe je ne laisserai plus personne me traiter ainsi. Plus jamais.