Thursday, October 13, 2011

Enjoying a good glass of wine is one of life's true pleasures...


Our Wine Cellar

has Italian wines for every palate,

 every preference and every occasion. 

Some, produced by wonderful, 

small boutique vineyards, 

have limited availability and distribution. 

Others are from great, 

well-known vintners who offer 

amazing assortments...

We're well known for our great selection

 of wines, 

but when you're in the mood for something

 different... 

We offer a selection of imported 

Italian 

beer and fine domestic beers, 

as well as all your 

favorite portos, whiskeys and scotches. 

And our full bar has everything we need 

to prepare any cocktail 

you desire...



La Boisson – vitale, diverse, délicieuse et parfois 
dangereuse – 
qui accompagne notre pitance...

The Drink - vital, diverse, delicious and sometimes 
dangerous - 
that accompanies our misery ...

Il Drink - vitale, diverso, delizioso e qualche volta 
pericoloso - 
che accompagna le nostre miserie ...


Un verre d’alcool serait meilleur pour la santé que l’abstinence totale, en réduisant notamment certains facteurs de risques de maladies cardiovasculaires, et ce quelle que soit la boisson alcoolisée consommée !

Si l'excès d'alcool est une cause majeure de décès, un petit verre d’alcool par jour ne serait pas néfaste, bien au contraire ! Une consommation raisonnable de boissons alcoolisées aurait même un effet bénéfique sur la santé cardiovasculaire par rapport aux personnes qui ne boivent jamais d’alcool, selon deux articles parus simultanément dans la revue British Medical Journal.

Ces conclusions sont issues des résultats de deux méta-analyses, qui ont passé en revue d’anciennes études réalisées sur le sujet et publiées entre 1950 et 2009 dans des journaux scientifiques. Ce type de démarche est souvent utilisé en recherche biomédicale car il permet de rassembler et donc d’augmenter le nombre de cas étudiés afin de tirer des conclusions plus précises et plus globales, que celles qui étaient parues à l’origine. C’est exactement ce qu’a fait – en deux temps - une équipe canadienne de l’Université de Calgary.

Le premier article, dont le premier auteur est Paul Ronksley, s’est intéressé aux effets de la consommation d’alcool sur la santé cardiovasculaire et surtout sur les risques de mourir de maladies cardiovasculaires. Sur 4.235 articles tirés de la littérature scientifique et épluchés par les chercheurs, seuls 84 ont été inclus dans la méta-analyse, suivant des critères de pertinence et de qualité.

L’alcool baisse la mortalité par maladie cardiovasculaire

Cette première approche a déjà permis de déterminer que, toutes causes confondues, la mortalité est réduite de 13 % chez les consommateurs modérés d’alcool (moins d'un à deux verres par jour) comparativement à ceux qui ne boivent jamais. Si l’on décortique un peu plus, on se rend compte que la majorité des pathologies mortelles analysées (maladie cardiovasculaire, cardiopathie coronarienne) ont moins de chance de se produire si l’on boit de façon raisonnable, à l’exception des accidents vasculaires cérébraux (augmentation des risques de 6 %).

Ces résultats pourraient s’expliquer par ce qui a été découvert au cours de la seconde méta-analyse, menée par Susan Brien. Dans ce cas, les chercheurs se sont intéressés à l’influence de l’alcool sur les taux de treize marqueurs, généralement pris en compte comme facteurs de risques des maladies cardiovasculaires. Ceci a été réalisé en analysant 63 articles scientifiques (sur 4.690 articles sélectionnés), concernant des individus sains (sans maladie connue), consommant régulièrement ou non de l’alcool.

Bière, vin ou alcool fort : même bénéfice

Les taux de la majorité des marqueurs sont bénéfiques aux consommateurs d’alcool : le bon cholestérol (HDL, qui lutte contre le mauvais cholestérol) est en plus grande quantité, de même que l’adiponectine (qui régule le métabolisme des lipides et du glucose), alors que le taux de fibrinogène (impliqué dans la formation de caillots) est moins élevé. Ces résultats se recoupent de façon surprenante, quel que soit le type de boisson alcoolisée ingérée (bière, vin, ou alcool fort).

Ces résultats ne sont pas les premiers à tenter de convaincre l’opinion publique du bienfait de l’alcool. Avant eux, d’autres allant dans le même sens avaient été critiqués pour leur vice de méthodologie, qui consistait à inclure dans les personnes non-consommatrices d’alcool même d’anciens alcooliques, effectivement abstinents au moment de l’étude. Apparemment plus solides, (mais toutefois pas à l’abri de biais, comme toujours dans ce genre d’étude), ces deux articles devraient déculpabiliser les personnes qui apprécient de temps en temps un bon verre de vin rouge, en plus riche en polyphénols aux propriétés antioxydantes.
Source: 
L'alcool à petites doses régulières lutterait contre les maladies cardiovasculaires. 
© Quinn Dombrowski, CC by-nc-sa 2.0





~ Recipes ... ~

4 tablespoons of good will,
2 grams of patience,
add to everything a measure of tolerance,
2 handfuls of humility,
a generous sprinkle of sympathy,
a pinch of caution,
a large quantity of good humor,
season with a lot of common sense ...

... let it simmer over low heat ... ♥


TVB...=)

~ Recettes ... ~

4 cuillères à soupe de bonne volonté,
2 grammes de patience,
Ajouter à la mesure de la tolérance,
2 poignées de l'humilité,
une abondance aspersion de sympathie,
une pincée de prudence,
une grande quantité de bonne humeur,
assaisonner avec  beaucoup de bon sens ...

... laissez mijoter à feu doux ... ♥




Je vous donne cette rose rare ... tout comme notre amitié ...


I give you this rare rose flower ... just like our friendship ...