Wednesday, November 9, 2011

Il cavaliere del tarocco...

Le chevalier du tarot...




Grace à lui et ses Tarot des fromages DOP le «made in Italy » est connue à Melbourne, en Australie. Sebastiano Pitruzzello agé de 70 ans et depuis 1963, a émigré de Sortino (Syracuse) jusqu'en Océanie, il est maintenant aussi un Chevalier du Travail, nouvellement nommé par le président de la République Italienne Giorgio Napolitano.


"Il a émigré en Australie dans les années soixante, il démarre une entreprise artisanale et en 1973 a fondé la Société de fromage Pantalica, basé à Thomastown, près de Melbourne ... au fil des années devenue une marque reconnue en Australie et en Asie du Sud. "


Dans le cas spécifié « il Quirinale» semble avoir eu peu en effet  aucune possibilité de choix Pitruzello était le seul candidat pour la part de  "Cavaliers à l'étranger." Personne digne et entrepreneure de grande valeur pour la valeur d'une croix grecque, mais il ya toujours un mais: l''entreprise commercialise exactement ces produits qui imitent l'excellence Italienne... et que selon certains calculs, vaut environ 80 milliards d'euros, retirés de l'industrie agroalimentaire Italienne.  Parmi les points forts qu'offre la Pantalica Cheese Company, 
le fromage parmesan e la Mozza Bella Fresca.





Il padre del “Parmesan” reinventato oltreoceano si difende da chi lo accusa di contaminare il nome dei grandi formaggi dello Stivale. “In Australia siamo sinceri, io non tradisco il made in Italy, c’è una legge che tutela il Parmigiano Dop e io la rispetto. Il parmigiano italiano è più buono del mio, più naturale. Ma non perché io faccia prodotti scadenti o contraffatti. Anche il mio parmesan è fatto tutto di latte e non produco mica mozzarelle blu…La differenza è che in Australia il latte deve essere pastorizzato mentre il latte del grana non è pastorizzato e dunque ha più qualità, è più ricco”, racconta in un’intervista al 


Corriere della Sera.
Insomma adesso che combatte anche gli invidiosi che dall’Italia lo criticano, Pitruzzello che “dà lavoro a quasi 300 operai” pensa di meritarsi persino una statua nella sua cittadina d’origine: “Mi piacerebbe che il sindaco di Sortino, il dottor Paolo De Luca, mi dedicasse una piazza nel mio paese. Ho fatto già preparare la statua”.

L'Italie dans un verre...


Les larmes ou les jambes du vin?




La formation de « coulées » ou « larmes » sur les parois d’un verre après agitation n´est pas un indice de qualité dû au glycérol mais s’explique par une différence d´évaporation et de tension capillaire entre l´eau et l´alcool, 
c’est l´effet « Marangoni ».
Carlo Marangoni (1840-1925), physicien italien a mis en évidence ce phénomène.
Vouloir parler d’un vin en qualifiant ces larmes est malheureusement impossible, de plus la différence de température entre le vin et l’air, la nature du verre, son lavage modifient profondément ce phénomène…


Pourquoi s'en priver? 



Selon une étude italienne publiée dans la revue Neurology, un verre de vin par jour ralentirait jusqu'à 85% le risque de démence chez les personnes âgées. Si vous consommez régulièrement du vin avec modération, il vous protégera également contre les maladies cardio-vasculaires et de nombreux cancers. D'ailleurs, ce n'est pas la pulpe de raisin qui renferme les antioxydants, mais sa peau.