Tuesday, May 22, 2012

La dégustation d'un vin rouge...

L'observation de la couleur, grâce à l'expérience, peut fournir un certain nombre d'indications sur les vins, en particulier sur le type et l'état de l'évolution. Une légère couleur rouge rubis est une indication que nous sommes en présence d'un bon pinot noir, un vin qui n'est généralement pas très riche en couleur.


Les reflets violets que nous voyons sur l'ongle (ce qui est le lieu où, en inclinant le verre, l'épaisseur des cierges du vin qui s'efface) nous disent que le vin rouge est très jeune; ceux de couleur pourpre qui il est jeune, ceux allant de couleur rouge rubis à orange c'est que le vin est mûr, et quand le vin est rouge rubis intense d'une couleur grenat, quasi rouge brique est un vin âgé. 

Un mince anneau de bulles entre le verre et le vin, sur la surface, est un signe de bonne acidité, mais devrait disparaître en quelques secondes après que le vin est versé. En tournant le verre, vous devriez regarder les "larmes" ou les "jambes" qui sont formés sur les parois du verre pour avoir une idée de la densité et de l'alcool dans le vin. Les jambes écartées et les larmes rapides sont synonymes de peu concentrée, avec faible teneur en alcool.

Le bouquet doit ensuite confirmer les premières hypothèses et fournir des informations supplémentaires. Les arômes intenses et léger de petits fruits rouges, comme groseilles et framboises, sont révélateurs d'un Cabernet; des notes de foin fraîchement coupé, les  fruits plus foncés, le graphite, et peut-être une note qui fait référence au poivre montrent le Cabernet Sauvignon.


Un jeune Nebbiolo, de même, a des notes fruitées et florales, un bon Sangiovese, de style Chianti Classico, depuis sa jeunesse offre des notes vineuse de fermentation, et des notes de violettes et fruits rouges et une légère note de broussaille; le Syrah et le Primitivo ont des notes d'épices et de poivre, et ainsi de suite.

Ce sont là des renseignements précieux qui devraient être  conservé dans le but d'enrichir la base de données personnelle de chaque passionné. C'est la seule chose qui vous permet d'évaluer la qualité et l'état de l'évolution d'un vin, pour ne pas mentionner le cépage de base ou de son origine, ou si il a été vieilli en bois neuf ou non.

Une petite gorgée de vin pourrait compléter l'examen. Passez le vin sur la langue, l'inhalation de même un peu d'air par la bouche afin de mieux oxygéner.

La combinaison des quatre saveurs de base, sucré, salé, acide, amer, donne sa définition exacte, plus précise, en avalant, par les sentiments odorat perçues dans les fosses nasales. La chaleur perçue est due à l'alcool, la fraîcheur à l'acidité, l'astringence au tanin.

Le type d'astringence, en particulier, donne une indication qualitative importante. Des tanins grossiers donnent des rides rugueuses, une astringence désagréable, tandis qu'un grand vin possède des tanins mûrs et bien ferme, mais l'astringence et soyeuse.


Mais aussi la persistance d'arômes et de saveurs en bouche après la dégustation est un paramètre important de la qualité. Les grands vins laisseront un long et vif souvenir, tandis que ceux qui sont moyens disparaîtront en quelques secondes. Et toujours à ce stade, nous évaluons également l'harmonie entre les composantes, la richesse des fruits, la douceur générale et les perspectives de vie, à savoir s'il s'agit d'un vin jeune, s'il est prêt à boire ou s'il a besoin de se reposer pendant un certain temps dans la cave.


Une vidéo, sur des conseils pratiques 
sur la dégustation du vin.

Tuesday, May 1, 2012

L'industrie du vin dans le monde... The wine industry in the world...


In 2010, world consumption of wine reached 31.7 billion bottles, an increase of 4.5% over 2006. By 2015, it will increase by two billion bottles, half of which will be consumed in Asia.

The United States, who have ingested 3.7 billion bottles in 2011, have replaced Italy and France, becoming the largest consumer market in the world of wine.

With a 30% increase from 2006 to 2010, Italy is the country that exports the most wine, followed by Spain and France. In value, however, the prize goes to France, which exported more than $ 8 billion in 2010, compared to 5 billion for Italy and 2 billion for Spain.

In Canada, wine consumption is expected to grow by 19% in 2004 compared to 2010, placing the country third, after China and the United States for market growth. Canadians drank 16 bottles of wine per person in 2005, 19 in 2009, and are expected to drink 21 in 2014. Quebecers themselves, already consume 27 bottles per person a year ...

Canadians buy wine especially from France, Italy, Australia and the United States.
(Source: Vinexpo)





En 2010, la consommation mondiale de vin a atteint 31,7 milliards de bouteilles, une hausse de 4,5% par rapport à 2006. D'ici 2015, elle augmentera de deux milliards de bouteilles, dont la moitié seront bues en Asie.

Les États-Unis, qui ont ingéré 3,7 milliards de bouteilles en 2011, ont supplanté l'Italie et la France en devenant le premier marché de consommation de vin dans le monde.

Avec une augmentation de 30% de 2006 à 2010, l'Italie est le pays qui exporte le plus de vin, devant l'Espagne et la France. En valeur, cependant, la palme revient à la France, qui en a exporté pour plus de 8 milliards de dollars en 2010, comparativement à 5 milliards pour l'Italie et 2 milliards pour l'Espagne.

Au Canada, la consommation de vin devrait avoir progressé de 19% en 2004 par rapport à 2010, ce qui placerait le pays en troisième position, après la Chine et les États-Unis, pour la croissance du marché. Les Canadiens buvaient 16 bouteilles de vin par personne en 2005, 19 en 2009, et on prévoit qu'ils en boiront 21 en 2014. Les Québécois, eux, consomment déjà 27 bouteilles par année...

Les Canadiens achètent surtout du vin de France, d'Italie, d'Australie et des États-Unis.

(Source: Vinexpo)





Le Val d'Orcia, situé dans le sud de la Toscane, dans la province de Sienne est le symbole même de la typicité idéale de cette région. Si belle que l'Unesco a classé la vallée de l'Orcia dans le patrimoine mondial de l'Humanité





In Italiano...
Nel 2010, il consumo mondiale di vino ha raggiunto 31,7 miliardi di bottiglie, con un incremento del 4,5% rispetto al 2006. Entro il 2015, aumenterà di due miliardi di bottiglie, di cui la metà saranno consumati in Asia.


Gli Stati Uniti, che ha ingerito 3,7 miliardi di bottiglie nel 2011, hanno sostituito l'Italia e la Francia, diventando il più grande mercato di consumatori nel mondo del vino.




Con un aumento del 30% dal 2006 al 2010, l'Italia è il paese che esporta la maggior parte del vino, davanti la Spagna e la Francia. In valore, tuttavia, il premio va alla Francia, che ha esportato più di $ 8 miliardi nel 2010, rispetto ai 5 miliardi per l'Italia e 2 miliardi per la Spagna.



In Canada, il consumo di vino è destinato a crescere del 19% nel 2004 rispetto al 2010, ponendo il paese terzo, dopo Cina e Stati Uniti per la crescita del mercato. Gli Canadesi hanno bevuto 16 bottiglie di vino per persona nel 2005, 19 nel 2009, e si prevede di bere 21 bottiglie nel 2014. Gli stessi Québecchesi, già consumano 27 bottiglie l'anno...

Gli Canadesi acquistano il vino in particolare dalla Francia, dall'Italia, dall'Australia e dagli Stati Uniti.
(Fonte: Vinexpo)

Historiquement, le vin a toujours été lié avec la gastronomie des régions...

Italie rime depuis toujours avec gastronomie : une révélation inégalée de saveurs, de goûts et de parfums. C’est la cuisine la plus célèbre au monde, elle est aussi celle qui propose plus que toute autre une variété incroyable de plats et de recettes différentes selon chaque localité, province et région.

Se sentir bien en Italie coule de source. Le bien-être et la santé font partie intégrante de la tradition millénaire. L’Italie est aussi synonyme de culture, art et histoire.


La diète méditerranéenne, dont les effets bénéfiques sont universellement reconnus, trouve dans le pain et dans l’huile d’olive ses composantes les plus importantes. Les champs de blé qui deviendront des petits pains aux différents goûts et formes, le vert miroitant des oliviers s’étendant du niveau de la mer jusqu’aux collines et aux lacs et produisant des huiles de qualité définissent le paysage italien du nord au sud. 


Si vous cherchez une cuisine italienne authentique, chercher un restaurant familial qui comprend des spécialités régionales sur leur menu, plutôt que simplement une gamme de pâtes et de plats de viande anglicisé. Je me souvient d'un film avec Stanley Tucci, le chef puriste italien désespérant de ses clients américains, qui ont commandé des boulettes de viande avec leurs spaghettis : Parfois les spaghettis aime être seul...


Le vin est l’ambassadeur de l'excellence italienne à l'étranger : le plaisir de déguster, au cœur du terroir où ils sont élevés, un verre de Chianti ou de Brunello di Montalcino en Toscane, de Barbera ou de Barolo dans le Piémont, de Prosecco di Valdobbiadene en Vénétie, de Lambrusco en Émilie-Romagne, et puis les vins siciliens et les blancs du Frioul et du Trentin-Haut Adige, pour ne citer que quelques exemples. Un monde de saveurs à déguster pour le plaisir du palais, des yeux et du cœur!