Wednesday, September 16, 2015

La friture et l'huile de palme (deux toxicomanes)

L'interprétation erronée de la cuisine italienne ...

La cuisine italienne est aimé dans le monde entier. Mais je viens aussi de comprendre que c'est une cuisine qui est perçue comme riche et grasse, elle doit être approchée de temps en temps, et puis, avec une certaine prudence.

Je m'efforce de changer cette interprétation erronée, en montrant comment faire cuire la cuisine authentique italienne au quotidien, et en bonne santé. Car, bien que le régime méditerranéen permet l'indulgence occasionnelle dans les aliments riches et festive, les gens sont surpris d'apprendre à quel point peu de graisse est nécessaire dans la cuisine italienne de tous les jours. 

Ils sont aussi sous la fausse impression que la cuisine italienne exige d'énormes quantité d'ail cru qui couvre le goût de tout le reste.

Pas plus qu'elle n'a besoin d'être saupoudrée dans le fromage "Parmigiano" et le poivre noir, ni immergé dans l'huile d'olive.
Très bizarre!


Alimentation ...

Une alimentation riche en gras saturés peut perturber le fonctionnement des circuits du cerveau impliqués dans les troubles de l'humeur, la toxicomanie ou l'hyperphagie (manger en trop grande quantité). C'est la conclusion d'une étude menée par l'équipe de Stéphanie Fulton, de l'Université de Montréal. parue dans la revue Neuropsychopharmacology

Les chercheurs ont constaté que la consommation régulière d'huile de palme atténuait la sensibilité du système de récompense du cerveau. L'étude montre que consommer toujours un peu plus d'huile de palme contribue à atteindre le même niveau de satisfaction, un phénomène qui s'apparente à la tolérance aux drogues. 

Par contre, la consommation 
d'huile d'olive 
n'avait pas le même effet.